La RDC rejoint la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC)

La République démocratique du Congo devient le 7ème membre de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC). Cette organisation régionale qui s’est construite il y a plus de 20 ans autour de l’Ouganda, de la Tanzanie et du Kenya, est dotée d’un marché unique permettant la libre circulation des biens et des personnes.

L’EAC, dont le siège se trouve à Arusha, en Tanzanie, compte désormais sept membres : Burundi, Kenya, Rwanda, Tanzanie, Soudan du Sud, Ouganda et RDC.

Le président en exercice de l’EAC, le chef de l’État kényan Uhuru Kenyatta, a officialisé l’adhésion de la RDC lors d’un sommet extraordinaire en ligne des dirigeants des États membres.

« L’entrée de la RDC marque un moment capital dans l’histoire de l’intégration de la région », a déclaré Uhuru Kenyatta à l’issue du sommet.

« L’EAC s’étend désormais de l’océan Indien à l’océan Atlantique, ce qui rend la région compétitive et facilite son accès à la plus grande Zone de libre-échange continentale » (ZLEC, qui regroupe plusieurs sous-régions du continent), a souligné le secrétaire général de l’organisation, Peter Mathuki.

Fondée en 2000, l’EAC a notamment pour but de faciliter le commerce transfrontalier en supprimant les droits de douane entre ses États membres. Elle a établi un marché commun en 2010.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.