Près d’un milliard de personnes souffrent d’un trouble mental

Du 26 au 30 octobre, le Burundi célébrait la semaine dédiée à la santé mentale sous le thème : «La santé mentale pour tous, investissons pour un meilleur accès aux soins ». Coup de projecteur sur la situation dans le monde.

Selon l’OMS, «près d’un milliard de personnes souffrent d’un trouble mental ». Des chiffres qui font froid au dos.

La dépression étant l’une des principales causes de morbidité et d’invalidité chez l’adolescent et chez l’adulte, selon toujours l’OMS, « un enfant et un adolescent sur cinq souffrent d’un trouble mental ».

Les personnes atteintes de troubles mentaux graves, comme la schizophrénie, ont en général une espérance de vie 10 à 20 ans plus courts que celle de la population générale. 

Près de 800 000 personnes se suicident chaque année, soit une personne toutes les 40 secondes, et le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes âgés de 15 ans à 29 ans.

Écart entre demande et offre de soins

Alors que la maladie mentale est un problème de grande ampleur qui peut toucher n’importe qui, un écart important subsiste entre la demande l’offre de services de santé mentale. Relativement peu de gens dans le monde ont accès à des services de santé mentale de qualité. Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, plus de 75 % des personnes atteintes de troubles mentaux ne reçoivent aucun traitement.

Les graves lacunes qui subsistent concernant les soins de santé mentale résultent d’une insuffisance chronique, depuis de nombreuses décennies, des investissements en faveur de la promotion de la santé mentale, de la prévention et des soins.

Les personnes atteintes de troubles mentaux sont encore très souvent victimes de stigmatisation, de discrimination et de violations de leurs droits humains. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.