Pourquoi la chronique sportive ?

Nous avons lancé dernièrement la chronique sportive sur ce site web pour partager notre modeste vécu sur la scène sportif national et international et sur fond de passion du ballon rond.

Le football africain paraît être condamné à rester à la traîne face aux autres continents en matière de développement du football, les raisons avancées par la plupart des analystes du football ne sont pas toutes exemptes de contestation. Nous y reviendrons. Ce qui est unanime aux yeux de tous est que l’Afrique a donné naissance à des génies du football qui demeurent être des légendes adulées. Parmi eux nous citeront, à tout seigneur tout honneur George Oppong Weah, Samuel Eto’o fils, Didier Drogba, Roger Milla, Abedi Pelé, Thomas Nkono, Yaya Touré pour ne citer que ceux-là.

Aujourd’hui nous voulons brièvement mettre en exergue certains faits marquants de la carrière de George Weah ou Mister George, et aujourd’hui Mister President. George Weah, né le 1ᵉʳ octobre 1966 à Monrovia et fut élevé par sa grand-mère dans le bidonville de Clara Town, seul joueur africain à avoir remporté le ballon d’Or, Weah est une des légendes du continent. Le 26 décembre 1995, le Libérien George Weah devenait le premier – et seul – joueur africain vainqueur du Ballon d’or, la plus prestigieuse distinction honorifique individuelle de football du monde. Jusque-là réservé aux joueurs européens évoluant sur le Vieux continent, le trophée fut ouvert cette année-là au monde entier et le Libérien fut le premier joueur non-européen à être distingué. C’est dire tout le talent dont avait fait montre l’ex-attaquant du Paris Saint-Germain et du Milan AC.

George Weah
George Weah, président du Liberia © DR

Selon l’IFFHS (International Federation of Football History & Statistics), il est d’ailleurs le meilleur joueur Africain du siècle. Son parcours en Afrique ne fit pas de tout repos, il a quitté tôt son pays natal pour tenter l’aventure au Cameroun où il finit par voir la lumière du côté du Tonnere K. Club de Yaoundé. Suite à ses bonnes prestation et de son immense potentiel, il tapa dans l’œil de l’entraîneur Arsène Wenger qui l’amena à Monaco et devient par la suite l’u des meilleurs attaquant de l’hexagone avant de toucher le firmament du Football mondial lorsqu’il fit les beaux jours du Milan AC.

Deux décennies et demie plus tard, c’est sur un tout autre terrain que le natif de Clara Town est en train de s’exercer, puisque en 2018 il a accédé à la magistrature suprême de son pays le Libéria jusqu’aujourd’hui Mister Président est bel et bien là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.